Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIE

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

doctor Stange

DOCTOR STRANGE

Sans dégâts dès : 13 ans - Âge conseillé : 14 ans

DUREE
115 minutes
MONTAGE

Film de 2016, avec des effets en images de synthèse qui peuvent être impressionnants, surtout dans les changements de décors, de transformation de la réalité. Rythme qui peut être rapide, modification de la temporalité. Toujours un caméo Stan Lee. Deux scènes durant le générique.

MESSAGE

Voyage initiatique. Ouverture sur un autre monde qui ouvre l’esprit d’une personne cartésienne et lui fait découvrir de nouveaux potentiels, changer de personnalité. Vaincre ses démons, travail sur soi.

Force. Pouvoir développer ses forces, devenir plus performant. Combattre. Lutter contre ceux qui attaquent, se défendre. Quand on manque de force, on peut faire preuve d'intelligence. Protection. Une cape vivante, c'est bien utile pour la protection. Héros qui décide de faire partie d'une confrérie qui défend la Terre.

Sacrifice de soi. La véritable force va pouvoir être découverte lorsque l'on est prêt à mettre sa vie en jeu.

Danger. Notre monde est menacé par de nombreux dangers, entre l'accident de voiture et les coups des méchants, il y a le risque de détruire la Terre en utilisant mal des sorts ou de mourir.

Persévérance. Avoir un but et avancer jusqu'au bout. Ne pas abandonner (des fois cela peut être mal vu, quand c'est d l'obstination).

Importance de la vie. Avec l’exemple d’un médecin qui met en avance qu’il a prêté serment pour sauver des vies, pas tuer. On peut s'investir de différentes façons pour sauver des vies. Regretter avoir dû tuer un méchant, dire qu'il peut y avoir d'autres moyens. Utiliser sa tête pour combattre le grand méchant de l'histoire, Dormammu, et parvenir à passer un marché avec lui.

Apprentissage. Quête du savoir. Devoir passer par des étapes avant de réussir quelque chose, ne pas se décourager, être soutenu par un maître, faire partie d'une école. Ne pas se plaindre, être confronté à des moments difficiles. C'est à force de répétition que l'on peut y parvenir. L'étude et la pratique des années durant peut être nécessaire. Ne pas dépasser nos limites, cela peut devenir dangereux. Littérature. Importance des livres dans l'accès à la connaissance, avec grande bibliothèque et soif de savoir.

Haut potentiel. Exemple de capacité à mémoriser les choses d’une manière performante, mais avec un rapport à l’autre un peu dénué d’affectivité, très dans le fonctionnel. L'intellect ne peut pas tout.

Narcissique. Le docteur Strange est imbu de lui-même. Il a bien conscience de sa supériorité, se montre dénigrant. Que cela soit dans le travail ou en amour, il ne pense qu’à lui. Égocentrique. L'obstination avec l'arrogance ne plait pas vraiment. Vantardise.

Respect. Ne pas se montrer irrespectueux. Accepter les différences des autres, ne pas se croire supérieur et se moquer. Méfiance. Strange ne croit pas à ce qu'il ne voit pas. Incrédulité.

Se décentrer. Oublier ce que l'on croit savoir, oser prendre de nouveaux chemins. On ne voit le monde qu'à travers le trou d'une serrure, ouvrir la porte. Voir d'autres réalités.

Loi. Dans un premier temps, on doit accepter de respecter les règles. Si on se rigidifie trop, si on n'accepte pas parfois de dépasser les limites, franchir les règles, on peut devenir dangereux. Flexibilité. On revalorise plutôt l'idée de maîtriser les choses et d'enfreindre quand c'est nécessaire. Sanction. Il y a un prix à payer lorsque l'on transgresse. Mordo ne supporte pas que les magiciens se permettent d'enfreindre des lois importantes, on réalise à la fin du film qu'il va se mettre en quête de tous faire disparaître ses anciens comparses. Liberté. Le héros veut se sentir libre de faire ce qu'il veut. Il croit dans un premier temps que ne penser qu'à soi, c'est être libre, mais il apprendra que la vraie liberté, ce n'est plus de ne penser qu'à soi.

Monde médical. On nous présente ce qui se passe dans le monde hospitalier, plutôt du point de vue des grands pontes. Opérations réalistes. Blessures. Thérapies holistiques. Ne pas rester focalisé que sur la matière. L'esprit peut soigner le corps. Blessure. Les combats se déroulent ici avec de la magie et lorsqu'il y a des blessures par armes, on se veut plutôt réaliste, un coup provoque des blessures graves.

Corps astral. On nous montre une personne sortir de son corps plusieurs fois. Ouvrir le troisième oeil. Nouvelle réalité dévoilée. Magie. On nous fait découvrir que la magie existe autour de nous, mais qu'elle nous est cachée. Secret. Il existe des choses cachées que le commun des mortels ne peut pas découvrir.

Religion. On nous emmène en Inde où on voit différents brahmanes, mais on ne s'y arrête pas vraiment, on va découvrir un endroit où on enseigne la sorcellerie. Recherche spirituelle qui approche la thérapie holistique et qui plonge dans la magie.

Handicap. Les épreuves peuvent faire grandir. Ce que l’on doit traverser, ce que l’on apprend lors d’une épreuve peut permettre un changement bénéfique (ici, cela va humaniser, ouvrir de nouvelles perspectives au héros). S’accepter tel que l’on est en ne cachant pas ses cicatrices, son handicap. Souffrance. Ne plus supporter sa condition. Difficulté de ne plus pouvoir progresser dans sa récupération.

Temporalité. Un thème bien présent, avec un pouvoir qui permet de modifier le temps, revenir en arrière, avec une scène impressionnante qui déconstruit ce qui s’est déroulé, mais avec les héros qui eux continuent d’avancer. Boucle temporelle qui répète une scène à l'infini. Vieillesse. Faire en sorte de ne pas être touché par la vieillesse, tenter d'échapper à ce sort. Mort. Quête de l’immortalité. Le méchant ne supporte pas l’idée de mourir, et il tente tous les moyens pour obtenir une vie éternelle.

Choix de vie. Il peut y avoir des choix dans une vie, décider de devenir un héros, ou reprendre son ancienne vie.

Contemplation. Moment où l'Ancien va mourir, elle projette son corps astral dehors pour aller voir la neige tomber.

Femme performante. On voit qu'une femme parvient à se défaire d'une bande de guerriers. On comprend plus tard que c'est l'Ancien d'une confrérie de sorcier, la plus puissante de tous qui semble immortelle.

Chagrin d'amour. Le héros regrette son attitude. Vouloir tenter de récupérer une femme que l'on a blessé, mais peine perdue, on voit notre héros verser une larme quand elle fait un bisou sur la joue plutôt que sur la bouche (il réalise qu'elle ne voudra plus de lui comme amoureux).

Confiance. Si on met trop de confiance en une personne, on ne peut être que déçu quand elle ne correspond pas à nos attentes. Difficile de se sentir rejeté quand on tente de soutenir l'autre dans un moment difficile.

Vol. Critique de ceux qui s'approprient les affaires des autres pour se l'approprier.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Irruption de personnages encagoulés, style moine de moyen-âge, ils parviennent à maintenir un homme, et en ombre on voit que sa tête va être décapitée, l'ambiance est sombre. Pratiquer une opération difficile, même sans guidance pour aller plus vite et sauver la vie. On voit bien que Strange se met en danger en conduisant, il va très vite, double les autres dans une petite route à flanc de falaise, l’accident est rapide, violent, réaliste, la voiture est éjectée, et il est bien blessé, une scène avec ralenti pour montrer la violence du choc. Strange se fait entourer par trois hommes dans une ruelle sombre, ils veulent lui voler sa montre, il tente de se défendre, mais se retrouve tabassé à terre. Strange a été envoyé sur le sommet de l'Everest, il doit réussir à en repartir, il y a un risque qu'il n'y arrive pas. Attaque des méchants qui veulent briser les sorts de protection, on craint leur arrivée, grosse explosion, on ne sait pas vraiment ce qui s'est passé pour les amis de Stange, il se retrouve à Londres où il voit le garant des lieux se fait transpercer, Strange doit se battre contre trois méchant sans vraiment avoir le niveau. Course poursuite, tentative d'échapper aux poursuivants, le héros se fait transpercer, le sang coule, il tente d'aller se faire soigner par son amie médecin à l'hôpital, mais il est suivi par le corps astral d'un méchant. Combat astral en pleine tentative de réanimation, corps à corps aérien violent. Petit effet de peur soudaine quand il se réveille, on ne s’y attendait pas. L'Ancien combat Kaecilius qui va transpercer un de ses hommes pour l'atteindre. Grièvement blessée elle va mourir. Combat pendant que les héros remontent le temps, ils ne parviennent juste pas à recréer la protection, tout est figé, tout semble perdu, Stange plonge dans la dimension noire, ses amis peuvent craindre qu'il les ait abandonnés, mais il crée une boucle temporelle en acceptant de vivre sa mort à l'infini pour piégé le grand méchant Dormammu. On voit Strange se faire tuer de beaucoup de manière différente (c'est violent, mais presque avec de l'humour, donc finalement plutôt malsain de voir notre héros se faire tuer et d'en rire).

Visuel effrayant. Si des images de synthèses ou les combats sont impressionnants, ce qui marquera le plus sont des scènes d’hôpital réaliste, surtout avec Strange lors de son accident, le visage tuméfié, sanginolant, apporté aux urgences, on ressent bien le stress et la souffrance (il est ensuite vivant, mais toujours à l’hôpital, ses mains en piteux état, maintenues par des rivets). Il y a aussi les tentatives de soin, opération où les médecins tentent de maintenir la vie. L'apprenti Kaecilius et ses comparses ont le tour de leurs yeux qui se noircissent après un sortilège. Glauque. On nous montrera le visage ensanglanté, livide de l'Ancien que l’on n’aura pas réussi à sauver, elle est morte, c’est plutôt pesant et triste.

Malaise. Difficulté pour Strange d’accepter la perte de ses mains, on voit sa lente déchéance, il tente de se réparer, y perd sa fortune (il ne parvient plus à se raser, écrire, il se dispute avec son amie qui se sent rejetée et part). On le voit se faire jeter dehors du centre de sorcellerie, il est seul, reste derrière la porte toute la journée, pathétique. Strange sous-entend que son maître va puiser dans l'énergie noire pour survivre, le doute s'installe sur son intégrité. Stange et Mordo arrivent trop tard pour sauver le dernier sanctuaire, leur ami Wong est mort et tout est en désolation. On apprécie presque voir Kaecilius et ses disciples être emportés par Dormammu, même s'ils semblent devenir des pantins noircis et amincis.

Étrangeté. La scène du début surprend, tout d'abord dans une sorte de monastère avec livre, puis un combat vraiment étrange et impressionnant dans notre monde qui se modifie, un combat incroyable où on a peu de repères. Doctor Strange est projeté hors de son corps, les scènes nous embarquent dans une succession de moments délirants ou dédoublement, effet d'aspiration, il chute, couleurs et formes nous embarquent dans des mondes hors réalité (avec effets de mains qui agrippent un peu stressant). Une scène se déroule en arrière.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Un film de l'univers Marvel, pensé comme d'habitude pour les plus grands (et surtout les parents). Un film intéressant sur l'égoïsme, avec un superhéros qui va apprendre le sacrifice personnel. Des images vraiment impressionnantes de notre environnement qui se modifie dans son espace, et une séquence de temps qui revient en arrière en même temps que les héros continuent dans leur présent (un truc incroyable). Mais pour les amateurs du genre, même si ce film est empreint de travail sur soi, il y a beaucoup des poings dans la face.

Thèmes. Superhéros. Voyage initiatique. Force. Combattre. Sacrifice de soi. Danger. Persévérance. Respect de la vie. Apprentissage. Littérature. Haut potentiel. Narcissique. Vantardise. Se décentrer. Méfiance. Liberté. Loi. Magie. Religion. Handicap. Hôpital. Vol. Confiance. Chagrin d'amour. Femme performante. Temporalité. Secret.

Marvel a une série de films qui font partie d'un même univers. Certains sont un peu en parallèle des autres et peuvent se voir indépendamment, mais d'autres reprennent des personnages et d'anciennes intrigues. Ils sont disposés ici dans l'ordre de leur sortie au cinéma. Iron Man. L'incroyable Hulk. Iron Man 2. Thor. Captain America : First Avenger. Avengers. Iron Man 3. Thor : Le monde des ténèbres. Captain America : Le Soldat de l'hiver. Les Gardiens de la Galaxie. Avengers : L'Ère d'Ultron. Ant-Man. Captain America : Civil War. Des séries ont été déclinées à partir de ces films, c'est Agents of S.H.I.E.L.D. et Agent Carter.