Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Les Croods Origines

LES CROODS : ORIGINES

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
12 minutes par épisodes.
MONTAGE

Série d'animation de 2015 en palette graphique (de qualité moyenne). Les épisodes peuvent se voir différemment (deux épisodes de 12 minutes créent parfois un épisode qui se suit).

MESSAGE

Tentative d'intégration. Ce n'est pas facile de faire partie du cercle des gens cools. La grande fille de la famille veut souvent se faire intégrer par ses autres camarades. On peut se lancer des défis pour montrer qu'on mérite d'être bien perçu. Relationnel. Technique des yeux au ciel et classification des gens pas cools. On se moque légèrement du besoin de l'adolescente d'être bien perçue.

Apprentissage. Chaque épisode nous permet de découvrir l'évolution de ces hommes des cavernes. Perception des choses. Le spectateur va comprendre ce qui se passe, contrairement aux hommes des cavernes qui ont des perceptions enfantines, animistes, simplistes, une vision limitée des choses (on peut voir comme ils découvrent l'imagination, les fêtes, le plaisir du volley). Revaloriser les nouvelles choses. Les choses doivent changer, les systèmes bougent en apprenant de nouvelles choses (on se moque du père qui a des problèmes avec la nouveauté). Ce sont les jeunes qui permettent souvent d'accéder à la nouveauté.

Famille. Importance du lien dans la famille. Dans la famille, les personnages sont plutôt solidaires, et peuvent s'écouter (surtout quand c'est pour s'en sortir, il y a pas mal de petits conflits). Parents aimants (même si le père pense surtout à lui).

Égoïsme. Les personnages pensent souvent à eux. Le père a souvent de la difficulté à voir autre chose que ce qu'il a en tête. On voit des bourgeois se considérer meilleurs que les autres (problématique de voisinage). La grand-mère ne pense qu'à être sexy. La grande fille pense surtout à ses problèmes relationnels avec les autres et la plus petite est encore très animale.

Danger. Crainte. On voit des personnages qui vivent dans la crainte de l'extérieur, de l'autre. Il faut parfois oser pour évoluer. Protection. Protéger l'autre. C'est dans la famille que l'on peut le mieux s'aider, se protéger.

Aider l'autre. Il faut être gentil et bon et aider celui qui a un problème.

Autorité moquée. Le père est montré comme stupide. On se moque de l'école. L'enseignant ne fait pas envie, il peut dénigrer ses élèves.

Critique du système. Si l'on a une assez grande culture et que l'on maîtrise le deuxième degré, on peut découvrir que cet animé se permet des critiques de notre société (manger trop sucré, des enfants qui ne favorisent pas le couple, le sport).

Préhistoire. Une version tout en humour de ce qu'étaient nos ancêtres.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Risque de se faire manger par des animaux préhistoriques. Être accroché à une liane sous laquelle une sorte de monstre grenouille à grosses dents tente de croquer la moitié de la famille. Tomber de haut, se cogner contre des rochers, recevoir des choses sur la tête. Sorte de monstrueuse taupe qui crée un trou sous les enfants, amoncellement d'os où ils se cachent sans se faire remarquer. Thunk se retrouve hait par toute la communauté qui ne supportent pas qu'il ait inventé une histoire où il tue son héros.

Banalisation de la violence. Un monde où des personnages peuvent se faire croquer sans soucis. Les personnages risquent de nombreux accidents, et c'est montré sous forme d'humour. Une culture où l'on utilise des humains comme appât ou comme gouteur (avec mort possible à la clé). Un cercle d'ado (où les mieux considérés sont protégés par les plus faibles ou insignifiants). La mère a son côté sauvage qui ressort, elle a besoin d'aller tuer des animaux. Mort. On voit différents personnages mourir (une baby-sitter, on entend des cris de personnes qui meurent.

Dénigrement. On se moque de la bêtise de ces hommes des cavernes qui ne sont pas encore civilisés. On rit d'imaginer une île aux vieillards (endroit où les hommes préhistoriques se débarrassent des personnes âgées). Les membres de la famille sont montrés comme stupides (le frère n'est pas une lumière, la petite soeur est un vrai animal, le père ne pense qu'à lui). Un frère prêt à tour pour se faire accepter, faire des trucs débiles comme faire pipi dans sa peau de bête. Une grand-mère qui se met nue pour se mettre en avantage. Mauvais exemples. Sous couvert de critique, on voit des personnages se lancer des défis bêtes ou dangereux.

Visuels effrayants. Les monstres peuvent avoir des grosses dents, bave, grognements en tout genre. Cela peut se passer de nuit. Environnement parfois stressant, avec brume, arbre avec piquants et musique tendue.

VOCABULAIRE
Classique. Il peut y avoir des termes vulgaires (saleté de plantes débiles).

Commentaires. On critique beaucoup de comportements égoïstes et on met en scène des personnages qui sont montrés stupides, mais il faut avoir le sens du deuxième degré pour maîtriser le message, ce n'est pas adapté aux enfants de moins de 7 ans (l'humour semble même plutôt pour des adultes) (il peut y avoir des épisodes plus tendus, comme celui où le père qui a mangé un fruit hallucinogène voit des monstres partout). On fait rire de n'importe quelle façon, y compris le rot. On reprend les personnages découverts dans le film Les Croods, en nous montrant ce qu'il s'est passé avant le début du film, mieux vaut rester à cet original.

Thèmes. Préhistoire. Intégration. Apprentissage. Égoïste. Danger. Protection familiale. Famille soudée.