Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

comme des bêtes

COMME DES BÊTES

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans

 

DUREE
87 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2016. Bonne animation. Max introduit le film en narrateur, il présente un petit flash-back de lui enfant. La linéarité n'est pas évidente, ellipses, et on doit suivre beaucoup de personnages, il peut y avoir jusqu'à trois intrigues en même temps. Effet de rêve avec saucisse à gogo. Gag de fin de générique.

MESSAGE

Animal de compagnie. Importance du lien d'affection entre un animal et son maître. Les scénaristes et les animateurs ont bien pu rendre les petites manies des chiens ou des chats, ceux qui ont des bêtes vont bien rire, même si c'est légèrement stéréotypant. Exemples d'humains qui aiment bien les animaux, on voit que ce sont des personnes de n'importe quelles conditions. Goinfrerie. Les animaux aiment bien manger.

Force personnelle. On voit que ce n'est pas agréable de subir la domination de l'autre. Max ne peut rien faire contre Duke qui fait son mâle Alpha. Une jeune chienne va prendre de la valeur dès qu'elle se montre courageuse et forte à la bagarre. Il faut oser se mettre en danger pour sauver l'autre. Courage.

Amitié. Quand on doit se côtoyer, autant bien s'entendre et fonctionner ensemble. Pour créer du lien, il faut vivre des aventures en commun, faire face à différentes menaces (se confronter au danger permet de s'allier).

Aider l'autre. Il faut aider celui qui fait partie de notre clan. Différents animaux vont réaliser qu'il faut sauver Max, ils auraient tendance à vivre dans leurs petits mondes et il faut un peu les motiver pour qu'ils se bougent. Coopération. Mettre ses forces en commun, même si on peut être ennemi à la base, il existe des situations de danger où il faut oeuvrer ensemble.

Amour. Une jeune chienne est amoureuse d'un chien qui ne la remarque pas vraiment. On la voit influencée par les Telenovela, vibrant dans leurs histoires d'amour (elle va jusqu'à s'en inspirer pour se motiver à sauver son amoureux).

Voisinage. C'est bien d'avoir des liens entre voisins (les animaux de compagnies peuvent se retrouver tous dans le même appartement pour discuter ou faire la fête).

Abandon. Critique de ceux qui abandonnent leur animal. On voit bien la souffrance que cela peut générer lorsque l'on est seul. On voit aussi chez Tiberius ou Snowball que cela peut générer de l'agressivité. Solitude. Il faut pouvoir avoir un ami dans la vie. Pour certaines personnes, c'est compliqué de voir partir l'autre au travail (pour d'autre cela permet une liberté).

Un chez-soi. Importance d'avoir une maison pour soi, un lieu où il fait bon vivre. Se perdre. Risque de se retrouver seul si on part trop loin, de perdre sa maison.

Autonomie-Dépendance. À travers ces animaux, on voit comme on peut avoir besoin de l'affection de l'autre, son intérieur. Ces bêtes ont plus d'autonomie lorsque les humains ne sont pas là, on les voit tenter de faire ce qu'ils veulent.

Critique du bizutage. Passer un rituel qui fait souffrir (ici les deux héros sont poussés à se faire mordre par une vipère). On critique ce type d'initiation. On montre les pressions que peuvent subir Max et Duke, ils sont capables de raconter n'importe quoi pour tenter d'en sortir.

Il faut se méfier des apparences. Un mignon petit lapin peut en fait être un chef de bande hargneux. Méfiance.

Monde de la rue. Contraste entre ceux qui ont un appartement et qui vivent chez leur maître, ceux que l'on appelle les animaux domestiques et ceux qui n'ont plus d'attaches, qui ont été abandonnés et qui vivent dans la rue. À l'extérieur c'est beaucoup plus agressif, les animaux sont plus sauvages et les dangers bien plus présents. Mieux vaut être un animal domestique.

Leader. Importance de certains animaux pour motiver les autres. Il y a ceux qui dirigent et ceux qui obéissent.

Handicap. On peut bien vivre avec deux jambes en moins, un vieux chien se promène avec une prothèse à roulette et cela ne l'empêche pas de bien vivre.

New York. On nous montre bien cette grande ville, avec des plans qui la rendent jolie. Elle est idéalisée.

Vidéo YouTube. Il faut se méfier des personnes avec des caméras, ils sont capables de poser ce qu'ils filment sur internet.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Duke montre ses crocs, il domine Max qui reste tétanisé dans son coin. Être entouré de s qui s'en prennent à lui, l'amènent en hauteur, chute, se cogner contre un mur. Les deux chiens sont poursuivis par des hommes de la fourrière et emmené dans leur fourgon, derrière des barreaux, il y a en face d'eux un chien avec muselière qui rend mal à l'aise (style psychopathe sanguinaire). Gidget se motive à sauver Max, inconsciente elle saute par la fenêtre et chute, on peut craindre pour sa vie. Un mignon petit lapin qui se montre violent et agresse l'homme de la fourrière. Des animaux volent le fourgon et le conduisent dans les rues de New York, risque d'accident, ils finissent par foncer contre un mur. Gidget est attirée par une voix mielleuse dans un cabanon, elle doit passer par dessus plein d'ossements de petits animaux, c'est assez lugubre, Tiberius, un rapace dont les yeux sont cachés par un masque lui demande de l'aider, mais à peine a-t-il été libéré qu'il lui fonce dessus toute griffe devant avec un cri strident. Duke et Max se retrouvent dans une forme de gang d'animaux abandonnés, pour entrer dans le repère, ils doivent passer des barreaux de serpents aux yeux rouges, on peut ensuite voir des crocodiles. Les deux chiens doivent passer par une initiation dangereuse, ils doivent se faire mordre par une vipère, elle sort d'un sombre tuyau et est impressionnante. Les deux chiens sont découverts, les animaux abandonnés savent qu'ils mentent, ils les considèrent en plus responsable de la mort de la vipère, écrasée plusieurs fois sous des débris du plafond, ils doivent fuir, doivent sauter de haut, se font aspirer par un tourbillon, un courant les maltraite, ils sont éjectés dans l'East River avec un courant fort qui ne permet par à Max de se hisser sur un ferry, on craint qu'il se noie. Les animaux abandonnés les regardent derrière les grilles, ils ne peuvent pas les rattraper, mais on réalise que ce n'est que partie remise. On craint que Pops le vieux chien ne soit tombé du haut de l'immeuble. Les hommes de la fourrière sont appelés, car Duke aboie sur une famille qui occupe la maison de son ancien maître décédé, les hommes capturent Max, mais Duke va à son secours et parvient à le libérer, mais il est lui-même attrapé, dans un premier temps Max a trop peur et ne fait rien, puis il se ressaisit et poursuit le fourgon. Le lapin va conduire un camion pour rattraper puis foncer contre le fourgon de la fourrière, accident avec d'autres voitures. Le fourgon où se trouve Duke est tombé hors du pont, il est maintenu par des échafaudages, il tombe de plus en plus, Max tente de récupérer les clés de la cage de son ami, il doit passer par des vitres qui se brisent, crainte de tomber dans le vide, c'est vertigineux. Le véhicule finit par tomber, il s'enfonce dans l'eau. Les clés sont perdues, Max tente de libérer son ami en vain, les barreaux sont trop solides, on sent dans le regard que tout est perdu, l'eau monte inexorablement.

Malaise. Petites tensions lorsque l'on a l'impression que les animaux font des bêtises, on peut craindre que leurs maitres réalisent qu'ils ont d'autres potentiels, qu'ils se fassent attraper. Snowball le lapin abandonné motive ses troupes à se venger des humains, on l'entend tenir des propos agressifs, dire qu'il faut tuer les humains, s'en débarrasser (quand Max et Duke tente d'être intégré dans leur groupe, ils doivent imaginer des détails sur comment ils ont tué leur maître, plus avec un mixeur qu'une cuillère, cela semble bien faire vibrer ce lapin). Passage dans les égouts, c'est sombre et sale. Max motive Duke à retrouver son ancien maître, mais il n'ose pas trop, il craint être rejeté, mais arrivé à la maison, on réalise que celui-ci est mort, moment dur pour Duke. Max tient le lapin inconscient dans sa gueule, ses hommes croient qu'il l'a attaqué et ils vont s'en prendre à lui.

Chantage. Pour résoudre ses problèmes, le chantage est une bonne solution, on voit Max faire comprendre à Duke qu'il peut se débarrasser de lui en faisant croire qu'il est responsable de dégâts à la maison (il profitera ensuite de cette domination sur l'autre, mais un peu trop, parce que Duke va finir par vouloir se débarrasser de lui, il l'amène dans une ruelle mal famée où il se fait voler sa médaille).

Maltraitance. Un gros chien s'incruste dans la vie de Max, il lui vole son lit et même la couverture qui était la seule chose qui lui restait, il lui vole même sa nourriture. Max se sent démuni. Pour faire parler un chat, on le tient en haut d'un immeuble, en le menaçant de l'envoyer en bas, on lui donne des baffes. On rit de Chloé dans une vidéo virale où on la voit dans une succession de chutes et autre maladresses.

Moquerie. Beaucoup de rires aux dépens des personnages, les chiens peuvent être des bobets accros aux balles ou aux écureuils, les chats sautent sur les lumières laser. Être mis dans une situation dévalorisante fait rire (marcher sur ses oreilles, tomber dans de la nourriture, parler vigoureusement au point de faire ses crottes).

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Avec de mignonnes petites bêtes, ce film semble être pour les pour les plus jeunes, mais ce n'est pas vraiment le cas, les situations sont dures, la mort d'un maître aimé, une initiation violente, des bas-fonds sombres, des dangers tendus, film qui montre Max, son héros principal, dans des situations qui se compliquent de plus en plus avec une bande qui veut se venger et le tuer. Il y a des moments bien stressants, ou quasiment anxiogènes pour la scène finale où son ami risque de mourir enfermé sous l'eau. Pas idéal pour les plus petits, il ne faut pas se fier à la bande-annonce.

Petit risque que votre enfant souhaite avoir un animal de compagnie après ce film.

Thèmes. Animal de compagnie. Chien. Amitié. Amour. Abandon. Solitude. Coopération. Force. Méfiance. Leader. Animaux anthropomorphes.