Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Cigognes et compagnie

CIGOGNES ET COMPAGNIE

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
85 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2016. Flash-back qui explique en quelques secondes pourquoi les cigognes ne s'occupent plus des bébés. Il peut se passer plusieurs choses en même temps, le rythme peut être rapide. Différents types d'ellipses.

MESSAGE

Travail. Monde de l'entreprise avec patron au pouvoir qui souhaite le plus de bénéfice possible. Industrialisation. Critique des évolutions dans les entreprises qui prône plus de profit et qui n'est plus assez attentif à la véritable importance des choses. Il n'y a pas besoin d'être high-tech, les bonnes vieilles méthodes sont très bien. Vocation. Importance du travail bien fait, service à la clientèle. Être au service de l'autre. Imposition familiale. Ne pas rester coincé dans les désirs du père qui a un fils pour continuer son travail.

Famille. Ce qui est le plus important dans la vie, c'est la famille et avoir des bébés. Amour parental. Les parents doivent réaliser que l'enfant grandit très vite et qu'il faut passer du temps avec. Besoin d'avoir l'attention de son père. Soutien parental. Pouvoir compter sur ses parents quand on a un projet.

Fratrie. Avoir envie d'un petit frère. Naissance. On nous montre que les bébés c'est bien. On nous montre un enfant qui veut que ses parents fassent en sorte qu'il ne se sente plus seul, il veut un petit frère. Chouette moment parodiant des parents qui ne peuvent plus dormir à cause du bébé. Combat amusant où on nous montre comme le sommeil du bébé est important et qu'il ne faut pas faire de bruit. Mais il ne faut pas attendre une explication de comment on fait les bébés, on nous montre que ce sont bien les cigognes qui les créent.

Protection. Les cigognes sont faites pour protéger les bébés. Tout le film est une protection de bébé, ce sont de petites choses fragiles qui méritent notre attention.

Quête identitaire. Se questionner sur ce que l'on veut faire plus tard. Origine. Vouloir retrouver ses parents. Recherche de ses origines. Adoption. Trouver le moyen de retrouver sa famille après avoir été adoptée. Oser les retrouvailles et se retrouver entourée d'une grande famille, faire en sorte que les adoptants soient toujours présents.

Tolérance. S'ouvrir sur l'autre, ne pas employer que des animaux de la même espèce. Homoparentalité. Les images des couples qui reçoivent les bébés nous montrent toute une différence de possibilité, ce n’est pas super mis en évidence, mais il y a bien des couples d'hommes ou de femmes qui reçoivent des bébés (c'est pas stéréotypant et bien amené, mais cela dure que quelques secondes).

Exploitation. Critique de ceux qui exploite et dénigre, il y a un moment où ça risque de nous retomber dessus. Le père de Junior qui utilisait les petits oiseaux n'importe comment aura son entreprise qui reçoit le coup de grâce à cause d'eux.

Besoin d'attention. Pigeon Lerelou (ou Flatteur au Québec) a besoin d'être apprécié. Junior a besoin de l'attention de son père.

Bébé. Un bébé c'est mignon, on ne peut que l'aimer, on nous montre que c'est fragile, difficile à endormir. Mignon. Un bébé qui rit est adorable.

Travail monopolisant. Des parents qui s'investissent dans leur boulot et qui font plus attention à leur clientèle qu'à leur enfant. Redécouvrir l'importance de l'enfance (en profiter avant de se coltiner l'ado qui ne voudra plus du parent).

Consommation. On voit bien le lien avec une grosse entreprise de livraison de colis (celle du film ne mérite que de finir écrasée en tombant de haut).

Solitude. On nous montre une cigogne qui n'a pas vraiment d'amis, sa vie semble être déjà prédestinée, devenir patrons à la place de son père. Tulip se retrouve seul, on sent bien que c'est compliqué pour elle, elle se parle à elle même. Pigeon Lerelou est seul. La famille rassemble.

Nouvelle technologie. Utilisation de natel ou de caméra qui filme nos exploits.

Jeu. Une séquence de jeu symbolique, avec Tulip qui joue plusieurs rôles à la fois, puis une autre séquence avec un enfant qui joue à combattre ses peluches.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Un bébé qui tombe du landau de la cigogne, on le voit tomber de haut. Junior crie contre tulipe et elle bascule en dehors de son engin volant, on craint qu'elle ne tombe de haut. L'avion s'écrase sur de la glace, on craint qu'elle cède. Meute de loups qui grognent contre Junior, ils s'approchent de lui, on le retrouve suspendu accrochés par les pieds, Tulip est aussi attachée, ils sont entourés de loups qui se battent pour manger un bébé. Ils s'enfuient, mais la meute parvient à les rattraper à chaque nouvel obstacle, Tulip finit par tomber dans une crevasse, on craint que Junior ne l'abandonne. Leur avion tombe en bas de la chute. Les loups parviennent à kidnapper le bébé, ils l'embarquent dans leur minivan. Le père de Junior arrive dans la fabrique de bébés avec une sorte de gros robot articulé, musique tonitruante, il veut la détruire. Le père de Junior tombe avec son entreprise, on craint pour sa vie, il finit par embarquer Tulip et Junior dans sa chute.

Malaise. Tulip crée des catastrophes, elle fait utiliser des machines volant à son équipe et tout le monde risque de finir crasher au sol, son aile va générer une série d'explosion qui crée des dégâts matériels. Junior ne parvient pas à annoncer à Tulip qu'elle est virée, on sent bien son malaise. Junior n'arrive pas à arrêter Tulip à temps, elle met une lettre demande de bébé dans la machine qui produit un enfant. Tulip et Junior tentent de faire en sorte que personne ne réalise qu'il y a un enfant dans la caisse. De nuit, on nous montre une cigogne suivre l'astronef des héros. Junior semble ne pas avoir abandonné l'idée de se débarrasser du problème du bébé, il crève le bateau pour gagner du temps. Craindre être découvert par un veilleur de nuit, avec le bébé qui risque de pleurer et de les faire découvrir. Le père de Junior récupère le bébé, il dit qu'il va le donner à des pingouins (des manchots) et qu'elle va s'en sortir (en même temps, on voit un de ces animaux se faire manger par une otarie. Dispute entre les deux héros en même temps qu'ils tentent de sauver le bébé. Ils se retrouvent acculés.

Maltraitance. Un humour qui doit nous faire rire lorsque les personnages en prennent plein la tête (oui la cigogne qui sauve le bébé s'écraser au sol et en reçoit plein la figure) (s'écraser contre des vitres en tentant d'échapper à une meute. . De petits oiseaux sont utilisés comme des objets par le patron des cigognes (comme balancier de Newton, balle de golf, balle de tape-balle...). Junior qui doit presser sur un bouton d'arrêt d'urgence qui est derrière un rouage qui lui casse l'aile, on le voit souffrir (mais c'est pensé nous faire rire). Donner des coups à Junior pour faire rire le bébé. Pathétique looser qui rate même sa tentative de tout faire échouer à la dernière seconde.

Moquerie. Pigeon Lerelou, pathétique personnage qui montre des photos de sa petite amie certainement imaginaire, sur son portable. Il semble être un looser et il se moque des autres croyant que ça va le faire apprécier.

Tristesse. Tulip entend de Junior qu'elle devait être virée, elle le quitte pour aller retrouver sa véritable famille, on peut être triste de sa séparation. On espérait que le bébé allait être livré, en fait la famille ouvre à un policer qui leur demande de modifier leur propriété et Junior se retrouve nez à nez avec son père qui l'a emmené dans une fausse maison. Tristesse du petit garçon qui ne se sent pas compris par ses parents qui ne veulent juste pas avoir de problèmes avec la police et qui sont prêts à détruire tout ce qu'ils ont construit d'important pour la venue du bébé, on le voit lui-même commencer à défaire ce qu'il a créé avec eux. On perçoit bien que Junior n'a pas de facilité à vivre le moment de séparation avec le bébé.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Un film pensé pour faire rire, un montage complexe pour les plus jeunes. En Suisse, il est âge légal 6 ans et suggéré 8 ans. Un film qui d'un côté montre de gentilles valeurs, car il faut promouvoir le gentil travail de créateur de bébé, et en parallèle, on se moque des situations difficiles que vivent les personnages, les animaux maltraités ont leur revanche en étant aussi méchant que le méchant et le looser de l'histoire restera en mauvais état, sans que personne ne s'occupe de lui. La relation au père n'est vraiment pas sympathique, Junior le vouvoie, à la fin il est montré comme bien agressif, il tombe dans le vide et on ne sait pas ce qu'il devient. Mais en dehors de cela tout va bien.

Thèmes. Oiseau. Loup. Naissance. Bébé. Travail. Industrialisation. Imposition familiale. Amour parental. Soutien parental. Fratrie. Protection. Quête identitaire. Origine. Adoption. Tolérance. Homosexualité. Exploitation. Besoin d'attention. Mignon. Travail monopolisant. Consommation. Solitude. Jeu.