Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

le choc des titans

LE CHOC DES TITANS

Sans dégâts dès : 13 ans - Âge conseillé : 15 ans

DUREE
118 minutes
MONTAGE

Film de 2010, avec de nombreuses images de synthèse. L'introduction pose la mythologie avec d'étranges images d'étoiles et une voix off qui raconte.

Puis le film nous présente rapidement Persée bébé, enfant pour nous amener à l'histoire du film, où il sera le principal héros.

MESSAGE

Importance d'être un homme. Refus d'être un être hybride, un demi-dieu, vouloir se débrouiller tout seul. Montrer sa force.

Quête initiatique. Persée qui perd sa famille, il doit devenir un homme, il veut combattre seul ses ennemis, il accepte finalement quelques apports filiaux pour mener à bien sa quête. Et à la fin il va recevoir une demoiselle en cadeau.

Éducation. Un monde des Dieux qui pourraient représenter le monde des parents, qui se sentent obligés de punir leurs enfants désobéissants, et qui, face au courage et à la ténacité vont accepter l'autonomie et les prises de décision.

Religion dangereuse. Critique d'une religion qui promeut un Dieu du mal, qui utilise des adorateurs aliénés. Une religion qui se développe quand les hommes sont faibles.

Héroïsme. Valorisation du courage, de la force, de la beauté, de la solidarité, de l'esprit d'équipe.

Femme forte. Une femme peut se débrouiller aussi bien qu'un homme en bagarre (et elle se débrouillera aussi plutôt bien pour se laisser séduire).

Nourrir le peuple. Critique des riches qui vivent dans l'opulence en laissant mourir leur peuple de faim, et valorisation de la princesse qui va donner du pain aux enfants pauvres.

Combat revalorisé. Les combats sont impressionnants. Il y a de véritables méchants que l'on est content de voir mourir, s'en est presque malsain quand on est content de voir Acrisius se faire tuer, surtout qu'on réalise qu'il a été humain, et un instrument finalement.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Beaucoup de combats, de violence, de personnes blessées ou tuées. Avec une caméra qui nous plonge dans l'action. Mort. Il y a des morts un peu tout le temps, mais certaines sont plus douloureuses que d'autres, par exemple quand Persée n'arrive pas à sauver sa famille bloquée dans un bateau qui coule, ou ses amis tués les uns après les autres par la Méduse, ou sa jolie protectrice poignardée quand tout semblait enfin être résolu. Le spectateur doit lui aussi souffrir de ces morts.

Tension. L'environnement peut être sombre et angoissant. Les monstres sont nombreux, impressionnants et horribles (scorpions géants, monstres ailés, les sorcières, le Kraken). Scènes pensées pour faire sursauter. Des monstres qui surgissent de sous l'eau. Un coup de poing donné à Persée.

Monde dur. Persée est le fruit d'un viol, et la sentence du mari est la mort de sa femme et du bébé bâtard. La vengeance est un devoir.

VOCABULAIRE
Classique, beaucoup de bruit sourd.

Commentaires. Un film en images de synthèse impressionnantes. La bataille finale contre le Kraken nous plonge littéralement dans le combat. Les scènes dans l'Olympe sont nettement moins bien réussies, car on ne croit pas aux Dieux aux habits ou gants brillants. Il y a peu de respect pour cette croyance de l'époque, un peu comme si le mythe originel de Persée ne valait pas la peine qu'on produise autre chose qu'une grande bataille avec des monstres de synthèse. Avant le judaïsme, on a été pétri par les mythes grecs, il n'en reste pas grand-chose ici.

Thèmes. Grèce antique. Autonomie. Quête initiatique. Éducation. Religion. Femme performante. Pauvreté. Combattre. Sorcière.