Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

chica vampiro

CHICA VAMPIRO

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
45 minutes par épisode.
MONTAGE

Telenovela Colombienne de 2013. Elle apparaît aujourd'hui avec ses doublages français. Beaucoup de personnages, on va suivre autant les parents que les enfants. Les épisodes sont à suivre.

MESSAGE

Amour. Joies et peines, parce que l'amour ce n'est pas tranquille. Des adultes ou adolescents qui ne pensent qu'au relationnel. Timidité. Ne pas oser avouer son amour. Jalousie. Ne pas supporter ceux qui peuvent se mettre entre deux amoureux. La meilleure amie qui est amoureuse. Rancoeur amoureuse. On apprend que ceux qui volent les amoureux des autres génèrent des tensions entre les familles. Certains couples sont moins sympathiques que d'autres (les parents de Daisy sont adorables, ceux de Max ne sont pas gentils les uns avec les autres). Amour impossible. Ne pas pouvoir être avec celui que l'on aime pour certaines raisons. Sacrifice d'amour. Devenir vampire par amour, oui c'est possible.

Famille. On voit des parents, une tante, des enfants, une fratrie, ils vivent beaucoup d'histoires ensemble. Parentalité. On nous montre des parents sympathiques, surtout le père qui est un véritable enfant. Petit frère énervant. On critique le petit garçon qui exagère toujours.

Monde de l'apparence. Toutes les personnes font attention à leurs apparences. Il y a souvent des commentaires sur le look ou le poids. Chirurgie plastique. Des personnes qui focalisent sur la beauté de la peau. Vieillir. Les voisins sont jaloux de voir les vampires ne pas vieillir. Stéréotype de la beauté. Il faut ressembler aux belles personnes qui sont gentilles. Monde où il n'y a que des beaux. Vouloir avoir la même beauté que les autres.

Consommation. On apprécie de recevoir de nouveaux jouets. On aime regarder la télévision. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'est pas contre la consommation.

Amitié. Les relations se créent entre les personnages (et se dé-créent). Meilleure amie. Lien fort. Jalousie. On casse le lien fort.

Quiproquos. Les intrigues fonctionnent surtout avec des quiproquos. Embrouilles qui ne sont pas basées sur grand-chose (le spectateur sait ou ne sait pas pourquoi les personnages ont des problèmes, et voilà les intrigues principales). Les relations sont sans arrêt compliquées, surtout parce que les personnages sont centrés sur eux-mêmes.

Autonomie. Vouloir vivre sa propre vie, gérer les choses avec son argent (pour l'ado vampire de 250 ans, c'est un peu compliqué).

Monde scolaire. Difficulté avec les camarades, tenter de se démarquer vis-à-vis des autres. Critique de certains enseignants. Les profs sont plutôt stupides, agressifs ou bêtes (si ce n'est pas moches). École

Motivation. Les personnages sont facilement dynamiques, on voit leurs émotions débordantes. Ne pas abandonner. Il y a sans cesse des problèmes qu'il faut surmonter.

Plaisirs. On les voit heureux. Sortit, faire la fête. S'amuser la nuit, sortir quand les parents ne sont pas vraiment d'accord. Écouter de la musique plus rock et fréquenter des bad boys (plutôt sexys).

Critique des autres. On nous montre comme on ne peut pas s'entendre avec certaines personnes, surtout celles qui sont imbues d'elles-mêmes (parce que ce sont les autres les méchantes).

Vampire. Une série qui met en scène une famille de vampire, avec toute la difficulté des relations entre vampire et humain. Ouverture sur l'autre. Important d'accepter ceux qui sont différents (la suite de la série va même faire en sorte que des humains deviennent plus facilement vampire).

Secret. Vivre des tensions pour garder son secret (oui les héros n'osent pas avouer qu'ils sont vampires).

Chant. Un cd de chanson est disponible dans le commerce. Il y a même eu une tournée.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Daisy que l'on voit se faire happé par un camion quand elle était en vélo, elle est proche de la mort et le petit frère qui répond au téléphone ne passe pas les parents. On retrouve la jeune fille à l'hôpital, dans un état très grave, le médecin renvoie qu'elle va mourir.

Visuel effrayant. Un premier épisode avec un cauchemar de Daisy, il y a des monstres qui font peur, dans un cimetière lugubre, dents de vampire avec sang au bord de la bouche. Des moments où les personnages ont les dents qui poussent. Les Vampcroc, présentés comme vampire qui poursuivent le jeune Vincent transformé en hamburger. Rêve dans un cimetière, avec Max qui crie au sol, craignant qu'une sorte de vampire voulait le croquer. Daisy qui est une sorcière dans un rêve, on la voit déguisée dans une sombre salle remplie de toile d'araignée. Gros plan de sorcière avec gros nez et bouton.

Malaise. On peut se sentir mal dans certains quiproquos qui peuvent causer des problèmes entre des personnages. On peut parfois craindre que les vampires soient reconnus pas un humain. Faire des choses dégoutantes (comme percer un gros bouton d'un garçon). Le secret de Daisy va pouvoir être découvert (mais cela va toujours s'arranger). On peut entendre les parents se disputer et parler de séparation.

Moquerie. Entre le proviseur plutôt stupide ou le voisin, on se moque souvent des adultes. Les garçons sont plutôt stupides, qu'ils soient petits ou grands.

Évolution violente. Des humains deviendront vampires. Les vampires vont apparaître au grand jour, avec un grand méchant qui peut embêter la population. Humains avec des armes réelles qui visent la famille. La famille de Daisy est capturée, une manifestation anti-vampire veut se débarrasser d'eux.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Des histoires de vampire (on peut même y voir des sorcières), mais ce qui est mis le plus en évidence dans cette production, ce n'est pas vraiment l'idée qu'il y a des monstres, mais plutôt un conditionnement dans une sorte de monde relationnel fille où ce qui est important c'est l'amour, le petit copain. Une série avec des relations familiales, et surtout des liens d'amours et d'amitié entre différents personnages. On utilise des personnages de 18 ans qui ont des attitudes de gamins de 10 ans (ou des adultes qui ont des attitudes d'ados). Cela risque de bien plaire. Les plus jeunes n'ont pas à singer un mode adulte où l'apparence et le relationnel de pacotille est mis en avant, autant les préserver de ça le plus longtemps possible. Ou alors prenez le temps de discuter de ce que vous voyez.

Thèmes. Adolescence. Amour. Jalousie. Vampire. Surnaturel. Apparence. Consommation. Chant. Chagrin d'amour. Comédie musicale. École