Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LES CHEFS-D'OEUVRE DU STUDIO AARDMAN

Sans dégâts dès : 10 ans - Âge conseillé : 13 ans

LE CONFORT ÉLECTRIQUE Sans dégâts dès : 3 ans - Âge conseillé : 4 ans

PIB & POG Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 9 ans

LE COCHON DE WAT Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

L'AVIS DES ANIMAUX Sans dégâts dès : 3 ans - Âge conseillé : 6 ans

ADAM Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

JAMAIS SANS MON SAC À MAIN Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans

LOVE ME, LOVE ME NOT Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 11 ans

REX THE RUNT Sans dégâts dès : 10 ans - Âge conseillé : 13 ans

DUREE
Huit différents courts métrages de 3 à 12 minutes
MONTAGE

Une compilation sortie en 2001. Ils sont tous en stop-motion, avec des personnages qui semblent en pâte à modeler. Il y a de tout en fonction du court métrage, cela peut-être assez complexe. Dans LE COCHON DE WAT, ellipse, on suit deux personnages en même temps (l'écran est souvent scindé). De faux entretiens pour LE CONFORT ÉLECTRIQUE et L'AVIS DES ANIMAUX. Dans JAMAIS SANS MON SAC À MAIN, il peut se passer plusieurs choses à la foi.

MESSAGE

LE CONFORT ÉLECTRIQUE (4 minutes). Être bien. On nous montre le plaisir que l'on peut avoir dans la vie. Consommation. On nous vante les plaisirs d'une société civilisée et qui n'est pas dans le besoin (eau chaude électrique, lave-vaisselle...).

PIB & POG. (6 minutes, 1984). Parodie film pour petit. Narrateur qui présente ce qui se passe entre deux personnages, au début c'est plutôt sympathique, cela finir en carnage. Violence. On nous montre que les conflits proviennent de petites choses, mais qu'ils peuvent s'amplifier, une escalade de violence est possible. Tir au canon. Métier d'acteur. Les deux personnages jouaient un rôle, on voit bien qu'ils sont acteurs.

LE COCHON DE WAT (11 minutes, 1996). Temporalité. Un exercice de style sur un même moment, vu par deux personnes différentes. Différence des classes. On nous montre les différentes vies que l'on peut subir si on a de l'argent ou pas. Exploitation. Les pauvres gens doivent partir à la guerre. Monter l'exemple. Un roi doit pouvoir montrer au peuple qu'il se bat pour lui. Être courageux. Critique de la couardise, il faut oser se battre. Mieux vaut être vivant et paysan que mort et roi. Jumeaux. Échange de personnalité avec un frère qui fait très jumeau.

L'AVIS DES ANIMAUX (5 minutes, 1989). Donner son avis. Avoir la possibilité d'exprimer ce que l'on pense. Zoo. Les animaux disent que ce n'est pas vraiment idéal pour eux, qu'ils sont mieux dans la nature (mais reconnaissent que c'est plus facile question nourriture). Le débat pour ou contre est plutôt bien amené.

ADAM (6 minutes, 1991). Religion. Une parodie de la création d'Adam par Dieu (Dieu est la main de l'animateur), il ne faut pas s'attendre à quelque chose de réaliste. Sens de la vie. L'humain suit ce que lui demande de faire son créateur. Besoin de relationnel. On se moque de l'homme qui attend la femme (Dieu lui crée un manchot).

JAMAIS SANS MON SAC À MAIN ( 12 minutes, 1993). Arnaque des contrats. Il peut y avoir de petites choses écrites qu'on n’a pas vraiment lues. La mort. On nous montre la mort, avec l'importance d'accepter le fait de mourir. Religion. Il y a un diable, et l'idée d'une vie après la mort. Intelligence. On peut vaincre l'autre avec l'intelligence.

LOVE ME, LOVE ME NOT (8 minutes, 1993). Amour. On nous montre différentes émotions ressenties lorsque l'homme est confronté à différents pétales (femmes). Souffrance de l'amour. Entre le suicide et la corde au cou, tomber amoureux ne semble pas des plus reposant. Nature. Une fleur est vivante, l'arracher pour son plaisir n'est pas très sympathique. Narcissique. On nous montre un homme centré sur lui-même. Domination masculine. La fleur est une métaphore de la femme exploitée par une sorte de pervers narcissique. Elle a été cueillie, puis il lui arrache les pétales. Violence des relations. Une symbolique du baiser passionnel et de l'amour qui ne laisse pas de répits.

REX THE RUNT ( 2 x 2 minutes, 1991). Hommage cinéma. Le chien revisite différents films (que les enfants ne peuvent pas connaître, style Eraserhead). Monde des rêves. Quand on rêve, c'est parfois étrange. Connaissances scientifiques. On se moque d'une émission qui expliquerait comment les dinosaures ont disparu.

SCENES DIFFICILES

LE CONFORT ÉLECTRIQUE. Publicité. Pas du tout cachée, on revalorise le chauffage électrique qui n'est pas du tout écologique.

PIB & POG. Violence. Braquer une arme et tirer (gros trou dans le ventre). Coup dans les parties. Acide qui décompose le visage d'un personnage. Scier un personnage en deux. Banalisation de la violence. On nous fait rire avec ce conflit.

LE COCHON DE WAT. Mises en danger. On nous montre un kidnappeur d'enfant qui va parvenir à s'emparer d'un bébé (scène dans l'obscurité, il se fait tirer des flèches dessus, l'enfant tombe et se fait recueillir par un cochon). Confrontation entre deux armées, coups d'épées, lumière rouge, on ne sait pas vraiment qui a survécu. Malaise. On réalise qu'une guerre va avoir lieu. On ne sait pas si le frère jumeau va survivre à la guerre. Maltraitance. On craint que le cochon père adoptif ait été tué et se soit retrouvé comme plat. Le roi utilise son frère jumeau qui vient de réapparaitre pour l'envoyer combattre l'ennemi (la mère est d'accord).

L'AVIS DES ANIMAUX. Malaise. On réalise bien que certains animaux n’apprécient pas d'être dans un espace trop confiné.

ADAM. Banalisation de la violence. Adam se fait bien embêter, et ça nous fait plutôt rire.

JAMAIS SANS MON SAC À MAIN. Étrangeté. La perspective du monde est bizarre. Mise en danger. Une dame est tuée par un diable qui lui a arrêté le coeur et la jette en enfer. La petite fille voit apparaître sa tante en squelette, elle crie. Malaise. Six mois ont passé, la dame réalise qu'elle a oublié son sac et reviens sur la terre en zombie le rechercher (on ne le voit pas tout de suite en squelette, effet de musique qui fait peur, un peu dans une parodie de film d'horreur). Le diable s'est transformé en sac, grosses dents, il mange une souris, il est découvert par la petite fille et sort une arme (on ne sait pas tout de suite ce qui s'est passé, mais on retrouve la petite fille enfermée dans le lave-linge). Le sac va embarquer la tante dans le trou de l'enfer une seconde fois. La petite fille accepte finalement la mort de sa tante, on la voit finalement être toute seule.

LOVE ME, LOVE ME NOT. Maltraitance. On voit que la fleur souffre, elle crie quand l'homme lui arrache les pétales (et pour celui qui saisit que la fleur représente la femme, c'est pire). Étrangeté. Une ambiance bizarre, surtout amenée par la musique. Santé. L'homme fume un cigare pour paraître plus tombeur. Mises en danger. L'homme se braque lui-même un pistolet sur la tempe, il résista à son propre bras. On le voit risquer d'être pendu. Il est sur une île déserte entourée de requin. L'homme finit par tomber au fond d'une faille style enfer.

REX THE RUNT. Étrangeté. Un chien anthropomorphe à qui il arrive plein d'aventures étranges. Malaise. Sorte de descente aux enfers, avec la copine qui se transforme en démon vert. Parodie d'Eraserhead très étrange. Banalisation de la violence. Effet de ralenti quand une balle traverse la tête d'un personnage et finit par en tuer un autre.

Humour adulte. Les courts-métrages avec les animaux pourront être visibles, mais pas vraiment intéressants, car pas adaptés pour les moins de 6 ans, l'humour est très adulte, et les prérequis nombreux.

VOCABULAIRE
Vocabulaire parfois élaboré. Sans paroles dans LE COCHON DE WAT.

Commentaires. Différentes critiques de la société. Assez intelligent, mais pas accessible pour les touts petits, il y a trop de différences dans ce que l'on nous propose. On y trouve les prémices de ce qui fera plus tard le charme de "Wallace et Gromit". Pib et Pog, le deuxième court métrage, l'exemple parfait du dessin animé qu'on trouve joli les 10 premières secondes et qui se transforme en une bagarre violente. REX THE RUNT aura plus tard une série dérivée, on voit ici les deux premiers épisodes pilotes, ils sont très étranges et beaucoup de références, ils sont pensés pour des adultes.

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Consommation. Cinéma. Religion. Jumeaux. Zoo.