Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

CAPTAIN BICEPS

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
8 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2010. Générique tout en ombres, si on reconnaît la silhouette de Captain Biceps, on ne voit pas son visage. Il peut y avoir des rêves, voire des moments de l'enfance de Biceps (ses gros boutons et son appareil dentaire), le rythme est plutôt rapide. On retrouve dans chaque épisode des éléments qui reviennent. Le "saviez-vous" : explication de qui est le méchant et ce qu'on peut faire contre lui. Un premier combat perdu par nos héros, puis la victoire.

MESSAGE

Morales. La maman à travers un "Fais pas ci, fait pas ça" pose des morales (ne pas frapper quelqu'un de plus faible que soi, mais faire du sport, ça oui c'est bon pour la santé. Ne pas mentir à sa maman c'est le plus important, et nettoyer les toilettes si on a fait pipi à côté). Même un méchant peut donner de bons conseils : "pour ne pas se faire piquer faut rester immobile" dira la guêpe.

Revalorisation de l'intelligence. Génius, l'enfant qui accompagne Biceps est intelligent (cela contraste avec Biceps qui utilise surtout ses poingts).

Bonne volonté. Un exemple d'enfant motivé.

Anti-héros. Ne pas être dans le culte du super héros, il y a derrière l'image de héros que l'on peut avoir un être humain stupide. Star-système.

Combattre. Une agressivité pensée pour mettre en scène la justice.

Injustice. Le petit apprenti n'est pas bien considéré.

SCENES DIFFICILES

Peur. Un méchant par épisode : ils ont différentes caractéristiques qui peuvent effrayer les plus petits : les armes du dentiste, les tentacules planqués sous l'eau, le dard de la guêpe, mais cela reste plutôt humour.

Injustice. Génus, le petit garçon qui accompagne Biceps est souvent utilisé, peu écouté, houspillé, il y a un côté apprenti exploité plutôt injuste.

Banalisation de la violence. On tape facilement, et c'est pensé rigolo.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Captain Bicept est sensé être un super héros, mais on découvre assez vite qu'il n'est pas vraiment intelligent, il peut être égoïste, peureux. On casse le culte du super héros, on cesse de faire croire que pour réussir à battre des méchants, il faut être un super. Et on découvre que même un super héros a une maman (autoritaire et infantilisante; le papa on ne sait pas vraiment où il est). On peut donc tous tenter notre chance, surtout que son acolyte est proche de l'enfant.Une série qui recherche surtout l'humour, il y a peu d'adultes qui permettent une identification et il ne faut pas avoir peur des gags à rot.

Thèmes. Super héros. Morale. Motivation. Intelligence. Agressivité. Star-système. Combattre. Injustice.