Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

BRENDAN ET LE SECRET DE KELLS

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 9 ans

DUREE
75 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2008. Une noire introduction qui présente le contexte tout en poésie, mais pour saisir les informations sur les personnages aperçus, il faudra la revoir une deuxième fois. Différents effets graphiques, des liaisons plutôt complexes, différents rêves, flash back, des représentations de l'imaginaire, image découpée en plusieurs plans différents. Ellipse, la fin du film nous montre un Brendan qui apprend et grandit, il devient adulte en quelques minutes.

MESSAGE

Voyage initiatique. Sortir de son monde protégé, évoluer, affronter des dangers, surmonter ses peurs, grandir

Faire son propre chemin. Le plus précieux des trésors, ce ne sont pas les biens ou même les livres, c'est l'enfant et ce qu'il peut produire de sa vie. Critique du parent qui veut faire de l'enfant ce qu'il veut lui, qui l'étouffe. La question du chemin à prendre, qui n'est pas nécessairement celui qu'avait prévu l'entourage. Autonomie.

Oser explorer, s'ouvrir au monde. Vouloir protéger les choses, les garder enfermées derrière de hautes murailles, ce n'est pas une bonne solution. Protéger n'est pas source d'évolution,

Importance du livre, de l'enluminure. Avec un livre qui existe réellement et que vous pouvez aller voir si vous allez en Irlande (mais seulement une page par année).

Message écologique. La nature est belle, la forêt est magique, les humains n'y sont pas forcément les bienvenus, ce sont eux qui risquent de la détruire.

Religion. Les débuts du christianisme et le monde magique païen qui existait encore à l'époque. Avec l'idée de l'enluminure d'un livre pour exalter la foi : "puisse-t-il éclairer leurs chemins en ce temps sombre des barbares". L'antique dieu païen Crom Cruach est montré comme destructeur. L'abbaye de Kells est morne, banale, on y étouffe, on y est oppressé. Au contraire du monde de la forêt, le monde des Tuath de Dannan. Il y a beaucoup de belles couleurs, de stimulations. Le discours n'est pas manichéen.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. L'attaque finale des Vikings, contraste violent blanc, noir, rouge. Une flèche blesse l'Abbé de Kells, puis il semble être tué transpercé par une épée. La population est paniquée, une grande partie est décimée.

Étrangeté. Un visuel non conformiste parfois stylisé.

Peur. Les choses inquiétantes sont souvent montrées en noir, stylisées. Différentes méchantes choses, comme des loups rugissants à grosses dents, le grand sombre, sorte de serpent énorme et numérique, les Vikings aux yeux rouges (qui restent des ombres, des présences menaçantes que l'on ne voit pas vraiment, mais qui en deviennent encore plus terrifiantes). Sursaut. Il peut y avoir des moments de frayeur brusquement imposée, comme quand des loups surgissent.

Mort. Fausse mort de Aisling qui semble mourir écrasée, vidée de son énergie vitale, cadavérique

VOCABULAIRE
Classique, les bruitages peuvent faire peur.

Commentaires. Un film pas évident à saisir, le quotidien d'un scribe dans une abbaye n'étant pas ce qui est le plus connu par les enfants. Une étrange petite fille amène une touche féminine et païenne à l'histoire. Un beau film, pas uniquement pour les petits.

Thèmes. Celte. Viking. Voyage initiatique. Autonomie. Livre. Écologie. Religion. Moyen-âge. Imposition familiale.

Ce que disent les autres. "Notre film traite du thème universel du passage de l'enfance à l'âge adulte. Comment trouver sa place et son rôle dans le monde ? Comment réagir aux attentes de ses parents ? Il aborde également des thèmes plus larges: l'art, l'importance de la spiritualité, la symbolique des rêves et le rôle qu'ils jouent dans notre vie. C'est le premier film d'animation sur l'Irlande de cette époque. Notre intention est véritablement de plonger le spectateur dans la culture irlandaise" dit le réalisateur