Quels films pour nos enfants ?Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Boule et Bill le film

BOULE ET BILL

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
90 minutes
MONTAGE

Film de 2013. L'histoire ne joue pas avec des trucages, on voit un chien simple dont on entend les pensées. Quelques effets de situation Western où Boule se transpose. Gag à la fin du générique.

MESSAGE

Animal de compagnie. Enfant heureux d'avoir un chien, choix en fourrière (à la SPA), prendre celui qui nous correspond le plus. Apprécier la proximité avec l'animal (dormir avec lui). Importance d'avoir un environnement adapté (appartement HLM pas idéal). Mauvaise odeur possible. Apprendre à apprécier l'animal petit à petit. Difficile de laver un chien. Amitié. Avoir un animal qui compte beaucoup, souffrir quand on l'imagine partir ou en danger. Aller le secourir quand il a un problème. Ne pas laisser un animal seul. Stress de Bill quand il se retrouve sans ses maîtres dans l'appartement. Frustration de la femme qui se sent obligée de rester pour lui.

Conflit de couple. Enfant qui peut avoir la crainte du divorce de ses parents. Homme qui doit réaliser l'importance du bonheur de sa femme, qui doit écouter, qui ne doit pas axer sa vie sur son travail et dénigrer celui de sa femme qui rapporte moins. "Pauvre Type", dira la mère touchée par cet homme qui dénigre ses maigres revenus.

Éducation. Les parents ne crient pas contre leur enfant. Quand le père le fait une fois qu'il est fâché, la mère lui fait bien comprendre qu'elle n'accepte pas cela.

Fugue. Pour éviter d'être séparé de son chien, Boule décide de s'enfuir. Il ne faut pas cacher des choses à ses enfants. Importance du dialogue et surtout de voir ce qui est important pour l'autre.

Égalité homme-femme. Mère en demande d'émancipation. On sent les revendications féministes, avec un directeur agressif qui a de la peine à accepter cela, qui voit la mère juste bonne à s'occuper de ses enfants au foyer.

Importance du travail. On voit une famille obligée de déménager pour le travail du mari qui souhaite une promotion. Risque de tout perdre si on focalise sur son travail. Un travail sur Paris ne permet pas un logement agréable.

Foyer agréable. Il est bon d'avoir sa propre maison, plutôt que d'habiter dans un HLM où on entend les voisins à travers les cloisons, où son enfant n'a qu'une cage d'escalier pour s'amuser.

Année 76. Bonne vision de l'époque, avec anciens véhicules (2CV), habits, musique d'époque, coiffures, jouets, sympa de retrouver tout ça.

Imagination. Bill s'imagine en cow-boy (duel, fugue, saloon. On voit dans des moments d'émotion son esprit partir dans son monde imaginaire).

Amour. On se moque d'une relation typée jeune fille amoureuse (prête à se laisser mourir à la disparition du chien qu'elle aime. Effet comique pas forcément compréhensible par les plus jeunes).

On se moque du dépressif. Tourné en ridicule, un personnage déprime, médiqué, qui ne supporte pas le bruit.

Héroïsme. Porter secours à son chien, se montrer courageux (bien maîtriser la planche à roulettes).

Bande dessinée. On nous montre un processus créatif, avec le père qui est en fait Roba (le créateur de la BD), qui va faire des croquis et les envoyer à Spirou. À la fin du film, on voit comment est créée une planche (croquis, encrage, coloriage). Lecture.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Risque d'écraser la tortue Caroline avec la voiture. Stress de Bill seul dans l'appartement, dangereuse traversée entre les balcons, sur la bordure, il va tomber et on l'imagine mort. La tortue est projetée en l'air, elle s'amuse mais on craint pour sa vie et finit dans le vide ordure avec une chute qui n'en finit pas. Enfermé dans le local à ordure, Boule crie à l'aide, mais personne ne veut le secourir, de plus son chien a été mis dans le camion poubelle et il risque d'être incinéré, finalement toute la famille tente de le retrouver avec une poursuite du camion avec la 2CV. Risque d'accident avec une voiture qui arrive en face et la personne que l'on dépasse qui ne veut pas laisser passer.

Tristesse. Bill est dans la fourrière "Pourquoi personne ne veut de moi ?", il est déçu que personne ne l'adopte. Suite à une mauvaise compréhension des choses, le petit craint que ses parents ne divorcent. Le père n'apprécie pas Bill au début, il le fait dormir dehors, lui met une muselière, il décide de l'abandonner lors du déménagement, le chien naïf ne comprend pas "Adieu le parasite" lui envoie le père. Moment où les parents décident de se séparer de Bill, leur fils entend cela, caché dans une armoire. Fugue, il pleut, on peut imaginer Boule mouillé dehors. Père malheureux, seul sur un banc, qui tente de comprendre pourquoi sa vie de famille, son couple, ne va plus. Caroline malheureuse quand Bill est parti, elle veut se laisser mourir.

Tension. Voisin qui veut forcer l'appartement au pied de biche pour faire taire le chien.

Bêtises. Boule met le feu à un container, on peut craindre pour la vie du chien ou pour l'immeuble, cela va faire venir les pompiers et tous les voisins sont mécontents, les parents se disputent autour de comment régler cela. Amener son chien en classe, gros chahut où on réalise que cela va provoquer des problèmes à Boule qui demande à tout le monde d'arrêter le vacarme.

VOCABULAIRE
Classique. Quelques termes vulgaires (débile, saloperie, saleté de chien, merde).

Commentaires. Un film qui n'est pas une succession de gags comme dans la bande dessinée, il peut aussi être pesant, avec le couple de parents qui risque la séparation ou les ennuis avec le chien que dont les parents veulent un moment se séparer.

Thèmes. Animal de compagnie. Chien. Couple. Fugue. Éducation. Travail. Jeu. Lecture. Féminisme. Déménagement. Égalité des sexes. Divorce.