Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

BIENVENUE CHEZ LES ROBINSON

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
102 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2007. Une introduction en sépia montre un abandon d'enfant dans un orphelinat et quelques années plus tard on retrouve l'enfant qui a bien grandi. - Le rythme peut être bien rapide, et les contacts avec la famille sont plutôt inhabituels, en parallèle des histoires de grenouilles... les plus jeunes vont devoir s'accrocher pour tout comprendre. Un flash-back et une ellipse qui racontent l'histoire de Goob, et le début de l'histoire.

MESSAGE

Famille. Importance de la famille. Recherche d'un parent pour un enfant orphelin, besoin d'être accepté, besoin de comprendre le pourquoi de l'abandon (intéressant de voir que l'orphelinat n'est pas mal présenté, presque une ambiance joyeuse).

Mise en valeur de l'intelligence. On revalorise l'esprit d'invention.

Motivation. Toujours aller de l'avant, il faut persévérer, ne pas baisser les bras. Et en complément, même si on se trompe, ce n'est pas un problème, il faut continuer et être curieux, perdre n'est pas déshonorant, d'autant plus qu'on peut tirer parti de ses échecs et progresser grâce à eux.

Assumer. Il est nécessaire d'assumer ce qui nous arrive, de ne pas mettre la faute sur les autres.

Aller de l'avant. Plutôt que de se plaindre du passé, on peut aller chercher notre futur.

Jalousie. Ce film montre la genèse d'un méchant, humanité déchue d’être en souffrance, et on voit que c'est pas manque d'amour, de reconnaissance, jalousie qu'il est "méchant".

Ouverture sur l'autre. Accepter celui qui est différent. La famille Robinson n'est pas classique, on pourrait dire qu'ils sont tous excentriques (un obèse, un super héros, un pépé à l'envers). Les adultes sont tous un peu foldingues (amis on n'a pas le temps de les rencontrer, cela va trop vite).

Différents moments temporels. Il y a une machine à remonter le temps qui complexifie beaucoup la ligne temporelle (un vrai film de science-fiction).

Excentricité. Personnages qui sortent de l'ordinaire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le futur change, Wilbur disparaît et le monde devient noir et sombre, avec les Chapeaux "serviables" qui s'en prennent à l'humanité. Une scène bien stressante quand toute la famille, commandée par des chapeaux noirs, ils s'attaquent au vaisseau de Lewis. Carl le robot a la cage thoracique défoncée. Les sales bêtes effrayantes. Lefty est une pieuvre à un œil qui fait assez peur, même si ce n'est que le maître d'hôtel. Le tyrannosaure qui s'en prend à Louis (fuites, cris, attaques, grosses dents). Doris le chapeau qui sort des lames pour trancher.

Tension. On ne sait pas de qui se méfier. Les différentes apparitions de l'homme au chapeau noir, il est plutôt fou, bête et pathétique, alors que le véritable méchant c'est son chapeau, Doris, une invention qui a mal tourné et qui veut prendre le pouvoir sur les hommes

Tristesse. Lewis se sent rejeté par les Robinson qui ne veulent plus l'adopter quand ils se rendent compte qui il est. Il se sent rejeté par Wilbur. Lewis accepte d'aider l'homme au chapeau noir et noircit le futur.

Maltraitance. Le compagnon de chambre, Goob, est un petit garçon pathétique qui n'arrive jamais à rien et qui se fait martyriser.

VOCABULAIRE
Classique, avec des termes de science-fiction.

Commentaires. Pas forcément facile à saisir pour les plus jeunes, un scénario plutôt complexe et des moments stressants.

Thèmes. Invention. Adoption. Motivation. Temporalité. Différence. Jalousie. Robot. Excentricité.