Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Alvin et les Chipmunks 4

ALVIN ET LES CHIPMUNKS 4 - A FOND LA CAISSE

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
92 minutes
MONTAGE

Film de 2015, avec des acteurs qui parlent à des incrustations d'animaux en images de synthèse. L'effet est plutôt réaliste. Il peut se passer plusieurs choses en même temps, beaucoup de lieux différents, rythme plutôt rapide. Un flash-back.

MESSAGE

Bons parents. On nous montre un père qui aime ses enfants, qui peut leur pardonner leurs bêtises et continuer à proposer de sympathiques moments en famille. On le voit vouloir mettre des règles pour le bien de ses enfants. Importance de pardonner. Pour bien s'entendre, il faut pardonner les bêtises. Oser dire son affection. Les enfants doivent pouvoir dire qu'ils tiennent à leur parent. Le parent doit pouvoir montrer qu'il tient à eux, les rassurer. Protection. Le père qui veut faire vivre une enfance normale à ses enfants (et les empêchent de faire des concerts). Le parent est un refuge.

Refonder une famille. Le thème principal tourne autour de la difficulté vécue lorsque le parent veut refonder une famille. Famille recomposée. Chez les enfants, on peut craindre un nouveau bébé qui pourrait voler l'amour du parent. Le peu de confiance que l'on peut avoir en un père peut générer du rejet de l'autre (Miles s'est senti abandonné par son père, il ne veut pas revivre cela et préfère ne pas croire en de nouveaux liens). Chez le parent, l'important ce n'est pas d'aller trop vite, on attend un bon moment avant de présenter celle que l'on fréquente, et pour être certain que cela fonctionne, il faut prendre son temps. Adoption. Des enfants adoptés sont aussi aimés que les autres. Romance adulte. Les parents ont le droit de vivre des moments relationnels (cela change de tous les films où les héros amoureux sont des ados ou de jeunes adultes) (même si à la fin du film, on va enfin permettre à Miles d'être invité par Ashley, une jolie fille). Fratrie. C'est important d'être solidaire entre frères. Partager des moments sympathiques cela peut souder les liens.

Penser aux autres. Si le parent doit forcément être attentif à ses enfants, les Chipmunks vont quand même réaliser qu'ils ne pensent qu'à eux. Leurs bêtises sont souvent des actes autocentrés, ils doivent penser aux conséquences, ils doivent réparer les dégâts.

Exprimer ses ressentis. Miles va parler de ce qu'il a ressenti avec le départ de son père (moment d'émotion), mais cela permet aussi de dépasser ses traumatismes. Sentiment d'abandon. Miles a souffert lorsque son père est parti. Il s'est créé une carapace et montre une certaine agressivité pour se protéger d'un lien qu'il vit comme dangereux. Explication de l'agressivité.

Musique. Un langage universel. On peut être différent, mais aimer ensemble la musique. Grande parade de Jazz à la nouvelle Orléans. Musique avec du matériel simple pour gagner un peu d'argent dans la rue. Une musique criarde à la Chipmunks peut plaire à des amateurs de bar style cowboys.

Danse. On voit beaucoup de personnages danser. Des femmes bougent le popotin, on joue le sexy, même quand on est un enfant (c'est ce que font les Chipettes).

Intimidation. Les trois petits Chipmunks auront des problèmes avec un plus grand, ils subissent cela sans rien pouvoir faire. On ne nous donne pas l'exemple de parents qui peuvent aider leurs enfants dans ce type de situation, au contraire, c'est presque eux les responsables. Le thème est présent, mais c'est à vous d'en parler avec vos enfants, le film n’en fait rien.

Femme-objet sexualisée. Différents commentaires sur les jolies filles au bord d'une piscine.

Apparence. Les acteurs sont tous beaux, et quand il y en a qui sont un peu rondouillet, ils sont montrés comme stupides. Chez les Chipmunks, les intellos sont avec les intellos et ceux qui ont du poids sont avec ceux qui ont du poids). Obésité. Si l'on mange trop, si l'on aime trop grignoter, on finit avec un gros bidon. On se moque un peu de Théodore qui a toujours tendance à vouloir manger.

Consommation. Il y a vraiment beaucoup de produits qui sont placés dans ce film (ordinateur, téléphone, marque de voiture, fast-food, casque audio, production télévisée). Nouvelles technologies. On met en scène beaucoup d'allusions aux nouvelles technologies (appel face time, twitter, film sur iPhone) (avec le danger d'une fête qui devient virale et que les Chipmunks ne maitrisent plus).

Multiculturalité. On voit aussi des personnages noirs autour des Chipmunks, surtout à La Nouvelle-Orléans quand il est question de musique (mais cela reste des excuses pour représenter cette communauté qui va pouvoir consommer le film, tous les héros restent blancs).

Projet en commun. C'est en agissant ensemble que l'on commence à s'apprécier.

Plaisir, s'amuser. Les enfants doivent pouvoir s'amuser, même si ce n'est pas toujours les cas des parents. Le jeu. On voit la famille passer du bon temps dans un minigolf.

Quiproquos. Les enfants ne saisissent pas toujours ce qu'ils voient. Mieux vaut parler que de tenter de faire des choses dans son coin. Ici les Chipmunks ont l'impression que Dave va vouloir faire une demande en mariage, quand ce n'est pas du tout cela.

Vie de star. On voit que les projecteurs manquent un peu au Chipmunks quand Ashley est celle qui attire les paparazzi ou quand les Chipettes continuent à être dans les écrans, en jouant les juges d'une production télévisée).

Culture américaine. Le film se déroule en Amérique, on y montre des états, des fêtes, une culture musicale américaine.

Danger de l'alcool. Faire la fête au point de ne plus se rappeler les choses, c'est dangereux (l'agent James Suggs se retrouve avec deux tatoos).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les trois petits risquent de se faire écraser par des paparazzis qui ne font pas attention à eux. Miles qui a des écouteurs, risque de se faire écraser par une voiture, c'est Théodore qui le sauve le poussant, mais il se fait heurter par le véhicule à sa place, il se retrouve au sol, on voit sa respiration s'arrêter, on craint qu'il soit mort. Suggs, un policier du ciel prend en grippe les Chipmunks (c'est un ancien fan que sa petite amie a plaqué vu qu'il appréciait trop nos petits héros), il va vouloir arrêter les frères à différents moments, il les poursuit à travers l'Amérique, on le voit criard, mais reste un personnage plutôt puéril. Être bloqué avec l'agent James Suggs dans un ascenseur, ils sont menacés d'être empaillés. Bagarre avec coups de poing (et ce n'est pas un problème dira le tenancier du bar, la bagarre c'est bon pour les affaires), cure-dent qui sont envoyés dans le visage du méchant.

Malaise. Intimidation d'un garçon qui empêche un joli coup de Simon au minigolf, puis les Chipmunks seront embêté par ce grand frère (coca versé sur la tête, trempé dans de la barbe à papa, il accroche Théodore à un moulin), devant les parents, Miles fait semblant d'être gentil et par-derrière il terrorise les Chipmunks. Théodore libère un singe dans la soute d'un avion, et celui-ci va libérer tous les animaux, ils vont débarquer parmi les passagers, il s'ensuit un grand capharnaüm. Alvin est poursuivi par Suggs, ses frères sont dans un taxi, il doit pouvoir les rattraper, c'est un peu tendu, il doit courir vite. Comme les héros n'ont pas d'argent, le taxi les dépose au milieu de nulle part. Miles se sent rejeté quand les Chipmunks parviennent enfin à faire en sorte de séparer les parents, il part en souffrance. Les écureuils qu'ils ont utilisés pour se faire passer pour eux ont tout détruit dans la maison.

Moment tendu. Les Chipmunks veulent récupérer une bague dans le coffre fort de nuit, ils ne doivent pas réveiller leur père. Les Chipmunks doivent passer un contrôle à l'aéroport, on craint qu'ils soient découverts.

Dénigrement. Être traité de bouboule. Miles renvoie aux Chipmunks que les adoptés se font rejeter quand il risque d'y avoir de nouveaux enfants.

Moquerie. Plusieurs personnes sont dénigrées. Les baby-sitters, autant une dame plutôt enveloppée qui ne fait pas bien son travail et se fait avoir, qu'une jeune fille qui ne pense qu'aux garçons. On se moque d'un amoureux qui rate sa demande en mariage, parce que les Chipmunks ont remplacé la bague par un bonbon à la menthe. On se moque d'un mauvais chanteur qui passe à Américan Idol. On se moque de la police de l'air, l'agent James Suggs qui se retrouve avec des tatouages parce qu'il a trop bu. Coup dans les parties d'un homme. Simon a peur, il urine dans le pantalon de Miles, fait même un petit caca, une femme croit que c'est le jeune homme qui s'est lâché, honte.

Banalisation de la violence. Une agressivité de Suggs prétendue être comique. Parodie d'un combat kung-fu, avec coups comiques.

VOCABULAIRE
Voix criardes, rapides. Valorisation des chansons remastérisées à la voix nasillarde tendance hip-hop (mais ça plait aux jeunes).

Commentaires. Un film qui n'a pas trop de tensions et qui peut être vu par un petit. Sous couvert de film comique (qui use du pet et du rot pour faire rire), les messages autour de deux familles monoparentales qui risquent de devenir une famille recomposée sont intéressants, mais ce ne sera pas facile pour le parent de passer par-dessus tous les clichés américains. On revalorise le rôle du père, qui est aimant, et l'importance de la reconnaissance de la part des enfants.

Il existe Alvin et les Chipmumks - Alvin et les Chipmumks 2 - Alvin et les Chipmumks 3, les naufragés - Alvin et les Chipmumks 4, à fond la caisse.

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Famille recomposée. Fratrie. Apparence. Show-business. Adolescence. Musique. Protection parentale.