Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Albator 78, le corsaire de l'espace

ALBATOR 78, LE CORSAIRE DE L'ESPACE

Sans dégâts dès : 11 ans - Âge conseillé : 13 ans

DUREE
24 minutes par épisode
MONTAGE

Une série d'animation de 1978, composée de 42 épisodes qui se suivent, même si certains peuvent se voir indépendamment. Albator fait le narrateur au début de chaque épisode, avec une forme de rappel de l'épisode précédent. De nombreux moments de flash-backs. Un rythme qui est presque lent, même parfois dans le spleen, mais qui peut s'accélérer durant les moments de combats.

Lors de la diffusion à la télévision, les trois derniers épisodes ont été jugés trop violents par le CSA et n'ont pas pu être diffusés, leur bande-son est différente, on peut voir ce qu'une bonne musique peut apporter à un animé (ce qu'ils ont ajouté ici dénature cette série).

MESSAGE

Importance des valeurs. Différentes valeurs prônées par Albator: importance de la parole donnée, nécessité de tenir ses engagements. De la tolérance. Importance de protéger son monde. Respect de l'adversaire, on ne détruit pas leur sépulture. Loyauté, se battre sans tricher. Droiture.

Critique du pouvoir dysfonctionnel. Critique des hommes politiques couards. Ils se montrent intéressés par leur seule personne, ils veulent conserver leur pouvoir, ils sont incompétents. Ils cherchent des boucs émissaires et envoient des innocents en prison. Critique d'une police agressive. Importance d'être critique face au gouvernement ou à toute forme de prétendues vérités, importance de se dégager de la propagande. Injustice. Le pire c'est que notre héros est mal considéré, traité de hors la loi.

Liberté. Pour pouvoir compter sur des hommes, il faut leur donner de la liberté, leur permettre de faire ce qu'ils aiment, c'est comme cela qu'ils peuvent donner le maximum le moment venu. Sur le vaisseau d'Albator, nous sommes dans une anarchie fondée sur le respect des autres.

Critique de la consommation. Critique d'une société dans l'opulence, avec une population asservie par l'abrutisseur mondio-visuel qui bloque les pensées (une critique de la télévision). Dénonciation d'un monde obsédé par la télévision et les loisirs. Crainte d'une décadence qui peut favoriser l'écroulement de la civilisation, avec des personnes qui ne se bougent plus, qui ne veulent plus se battre.

Danger de la belle femme. La beauté des Sylvidre est utilisée pour exploiter l'homme. Nos héros doivent lutter pour ne pas se laisser tenter. On peut parfois les voir nues, c'est d'ailleurs sans vêtement que finira la reine dans son combat avec Albator. Méfiance. Il ne faut pas se laisser abuser par la beauté. Apparence.

Complexité de l'humain. Les personnes ont leurs histoires, on va découvrir au fil des épisodes leur passé, et réaliser qu'un humain est toujours plus complexe que ce qu'il nous laisse entrevoir. De plus les personnages vont tous faire du chemin, passer par des moments de doutes, de besoin, de faire leurs apprentissages, évoluer.

Amour. Les personnages ont différentes attirances ou leurs propres histoires d'amour, mais nous sommes dans un animé pour garçon, alors il ne faut pas s'attendre à beaucoup de scènes langoureuses.

Dépasser la notion d'ennemi. On va réaliser que les Sylvidres sont un peuple complexe qui tente de migrer et de se sauver. Leur salut, leur avenir dépend de cette guerre, même si on peut avoir cette impression au début de l'animé, nous ne sommes pas dans un monde manichéen.

Religion. On voit Stellie prier le petit Jésus pour sauvegarder Albator. Il y a une chapelle où on peut prier dans l'orphelinat. Albator, "maître après Dieu à bord de l'Atlantis", "que Dieu la bénisse".

SCENES DIFFICILES

Différentes mises en danger. Combat dans l'espace. Albator capturé est sur le point d'être fusillé. L'Atlantis est coincé, des flammes l'encerclent. Une poupée qui ouvre sa bouche montre de grosses dents et sort un pistolet de sa bouche pour tuer. La trahison de Roger, l'ami d'enfance de Nausicâa qu'elle va abattre. Un membre d'équipage qui doit réaliser que sa fille Sylvidre est aussi une ennemie et qui doit la détruire. Monstrueux bébé végétal. Risque d'empoisonnement au pollen de fleur. Réaliser que les Sylvidre ont détruit un peuple juste pour pouvoir planter des fleurs sur leur planète. Alfred se fait kidnapper. Des peuples qui sont déportés de leurs planètes. Un enfant voit son grand-père se faire tuer sous ses yeux, toute sa famille et son île paradisiaque est détruite. Sylvidres zombies, qui s'en prennent par centaines à Albator. Souffrances. Les épisodes ont souvent des moments durs, liés aux souffrances des personnages, autant physiques que psychologiques. On peut voir du sang s'échapper des blessures ou de la bouche. On va voir des personnages souffrir.

Des moments avec tensions liées à l'inconnu. Poursuivre une silhouette noire, ne pas l'attraper. Une grosse sphère noire dont on ne comprend pas l'utilité. Albator a l'impression d'être observé, des choses ont bougé sur son bureau. Entrer dans une pyramide inconnue. Se retrouver dans une jungle étrange avec le danger qui semble présent, mais qui n'apparaît pas. La planète du néant qui désoriente l'équipage de l'Atlantis, même Albator semble se résigner à une situation catastrophique.

Enfant maltraitée. Une petite fille de sept ans, Stellie vit des maltraitances. Elle se sent responsable d'avoir son anniversaire, elle craint qu'Albator ne soit capturé quand il vient lui rendre visite. Sa directrice veut qu'elle écrive à Albator, son tuteur, pour l'attirer dans un piège. Elle va devoir subir des punitions, des humiliations, nettoyer le sol de la chapelle. Se faire arracher son jouet préféré et se mettre en danger pour le récupérer. Elle se fait tuer son oiseau par la buse du général. Elle sera enlevée en Égypte. Vilak, son plus grand tortionnaire sera finalement son sauveur. Les Sylvidres vont s'en prendre à elle et l'utiliser pour tendre un piège à son tuteur, elle sera traumatisée par ce kidnapping. Moment de cauchemar où on la voit en danger.

La mort. On peut voir de nombreux figurants mourir lors de batailles, mais il existe aussi des morts plus poignantes. Le docteur Valente, que l'on voit se faire descendre au ralenti, les yeux rouges avec son fils qui le rejoint et qui se fait étrangler par sa meurtrière. Le meurtre du professeur Kussuko d'un tir en pleine tête. Mort de la mère de Ramis dans un accident où personne n'a voulu envoyer du secours. Ramis peut tuer sciemment une Sylvidre, on la verra ensuite flotter dans l'espace. Le capitaine Tornadio, sous forme de squelette, qui tient la barre de son navire même après sa mort. La destruction du peuple du capitaine Taurus et son attaque suicide contre les Sylvidres. Deux amoureux se suicident en sauvant l'Atlantique. La disparition de Toshirô.

Étrangeté. Les méchantes Sylvidres meurent d'une façon étrange, en se consumant. Elles attaquent en produisant des bruits angoissants. Elles peuvent se suicider pour provoquer des dommages chez l'adversaire. Elles se cachent dans la population, elles peuvent se mettre en couple avec les humains pour les tromper. Elles sont une grande inconnue pour les humains qui tentent de découvrir qui elles sont. Une d'elles a pu faire croire qu'elle était la mère décédée de Ramis en l'hypnotisant. Ces guerrières utilisent leurs civils, certaines tentent de se rebeller, mais cela finit presque toujours par leur mort, elles peuvent aussi utiliser les enfants. La reine a parfois aidé Albator à s'en sortir seulement pour galvaniser ses troupes, leur trouver un adversaire.

Injustice. Il n'y a pas de reconnaissance de ce que font les pirates pour sauver la planète. Jusqu'au dernier épisode, le gouvernement terrien les traite comme des criminels. Il faudra presque la destruction de la planète pour qu'ils réalisent ce qu'Albator a pu faire pour eux.

Santé. L'alcool est présent: le médecin de l'Atlantis est souvent alcoolisé. Albator a parfois un verre de vin à la main. L'alcool est utilisé comme remède. Clio est une extra-terrestre qui se nourrit d'alcool. "Bois du vin, cela te fera du bien", c'est même un vaccin contre une fleur qui empoisonne. On trinque avec un valeureux guerrier. Et c'est la dernière action que l'on va voir d'Albator dans cette série.

VOCABULAIRE

Langage parfois complexe de la part d'Albator, surtout au début de la série. La musique donne souvent une atmosphère étrange à l'animé.

Commentaires. Une série complexe, qui n'est pas pensé pour de jeunes enfants, avec plusieurs histoires dans l'histoire. Ce qui rend plutôt difficile l'idée d'une simple fiche pour toute cette série, chaque épisode mériterait une analyse, à travers eux, nous allons découvrir petit à petit les personnages, et découvrir différentes intrigues.

Avant les Sylvidres, il y avait les Humanoïdes dans Albator 84. Il existe aussi un film en images de synthèse.

Thèmes. Aventure. Science-fiction. Pirate. Liberté. Politique. Leader. Combattre. Résistance. Équipe. Amitié. Intégration. Maîtrise de soi. Consommation. Religion. Apparence. Méfiance. Droiture. Injustice.

 

 

 

iMovie